Crédit Agricole


Champagne-Bourgogne | Thème Logement 
Le 19/09/12

Une convention qui simplifie l'accession à la propriété 

Partenaire de l'entreprise Babeau-Seguin depuis 2004, le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne a récemment signé avec elle une convention de prescription immobilière. L'accord profitera aux clients deux partenaires.

Babeau Seguin
Bruno Babeau, PDG de Babeau-Seguin (à gauche) et Hervé Bodin, directeur commercial du Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne, au moment de signer la convention de partenariat

Une réponse dans les quarante-huit heures doublée d'un avantage client en équipement : c'est ce que le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne garantit dans le cadre la convention de prescription immobilière passée avec Babeau-Seguin.

Pour Manuel Henon, directeur du Centre d'affaires entreprises pour les départements de l'Aube et de la Haute-Marne, « ce partenariat établi avec le cinquième bâtisseur français de maisons individuelles est gagnant-gagnant-gagnant. Gagnant pour l'acheteur, mais aussi pour le promoteur qui sait, dans les meilleurs délais, si son client est suivi par sa banque pour son acquisition ; pour le Crédit Agricole également, qui peut élargir sa clientèle grâce aux “prospects” envoyés par Babeau-Seguin. En retour celui-ci consent un avantage sous forme d'équipement à son client. »

Actuellement testé dans l'Aube, cet accord sera ensuite mis en œuvre dans les autres départements du ressort du Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne. Il pourrait être étendu aux Caisses régionales sur les territoires desquelles Babeau-Seguin opère, et qui représentent les deux tiers de ses constructions (800 pavillons par an sur 1 200).

Dernier épisode d'un partenariat qui remonte à 2004 — le groupe (Crédit Agricole CIB, Carvest, Crédit Agricole Centre-est, Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne, LCL…) a notamment pris part au rachat de Babeau-Seguin par LBO —,  cette convention n'a pas vocation à seulement s'étendre géographiquement.

« Babeau-Seguin n'entend pas se limiter aux particuliers primo-accédants, son cœur de métier, poursuit Manuel Henon. L'entreprise a en effet créé une structure destinée aux investisseurs et une autre aux professionnels (coiffeurs, dentistes, médecins…). De notre côté, pourquoi ne pas mettre en place une prescription croisée et recommander Babeau-Seguin aux acheteurs potentiels qui se renseignent dans nos agences Square Habitat, notre réseau immobilier ? »

En attendant ces possibles développements, le Crédit Agricole de Champagne-Bourgogne peaufine un moyen d'améliorer encore le bonus dont bénéficie le client dans le cadre de l'actuelle convention de prescription immobilière…