Morbihan | Thème Développement économique 
Le 03/12/21

Nodus Factory veut créer une filière de recyclage des déchets aquacoles 

L’entreprise morbihannaise a levé 500 000 euros, investis pour la moitié par le Crédit Agricole Morbihan Expansion. Son ambition ? Créer une filière de recyclage des déchets aquacoles sur le territoire.

Nodus Factory
Christophe Grelier, directeur général du Crédit Agricole du Morbihan et Yves Laurant, fondateur et PDG de Nodus Factory. © DR.

A Vannes, Nodus Factory s’est forgé une belle réputation dans le monde aquacole. Depuis 2015, l’entreprise développe une large gamme de solutions textiles dans le domaine de l’accastillage pour la voile et l’industrie. Forte de cette expertise, elle a aussi élaboré des produits innovants très appréciés qui apportent une réponse efficace aux enjeux de la profession, en terme de productivité notamment, et de réduction de la pénibilité au travail.

Aujourd’hui, Nodus Factory voit plus loin et ambitionne de créer une nouvelle filière de recyclage des déchets aquacoles qui partent habituellement à l’enfouissement. Ces déchets lui serviront à produire la matière première nécessaire à la fabrication de poches ostréicoles dans lesquelles sont contenues les huîtres sur les parcs et cages anti-prédateurs utilisées sur les élevages de moules.

Nodus Factory fait confiance au Crédit Agricole

Pour relever ce défi, l’entreprise a levé près de 500 000 € et ouvert son capital à Crédit Agricole Morbihan Expansion, filiale à 100 % du Crédit Agricole du Morbihan. Ce fonds d’investissement a été créé pour accompagner les start-up et entreprises innovantes, porteuses de croissance, de création de valeur et d’emplois sur le territoire morbihannais. En ouvrant son capital au Crédit Agricole du Morbihan, Nodus Factory entend également bénéficier des différentes expertises métiers du réseau bancaire. « Nous sommes ravis d’accompagner Nodus Factory car nous sommes convaincus de la pertinence des produits innovants élaborés pour répondre aux enjeux de la filière aquacole », confie Christophe Grelier, directeur général du Crédit Agricole du Morbihan.

Développer des partenariats au cœur de notre territoire

Avec ce projet, l’entreprise apporterait une solution au traitement des déchets des professionnels de l’aquaculture (conchyliculture et mytiliculture principalement), en récupérant et en recyclant le matériel déclassé, ou en fin de vie, auprès de sa clientèle. Elle contribuerait ainsi à la réduction de l’empreinte écologique. « Ce projet s’inscrit dans la stratégie de soutien à l’innovation engagée par Crédit Agricole Morbihan Expansion et participe à un engagement de développement durable qui nous est cher », ajoute Christophe Grelier.

Pour la collecte des déchets, l’entreprise envisage déjà de s’appuyer sur l’Adapei, chargée de l'accompagnement des personnes handicapées, bien implantée sur le territoire. Le but étant de travailler au plus près des professionnels pour faciliter la mise en place du circuit logistique.

Quant à l'étape suivante de transformation de ces déchets : « Nous sommes actuellement en discussion avec une entreprise bretonne qui a été séduite par notre projet. Nous travaillons avec elle à la mise en place d’un partenariat de production locale privilégiant les circuits courts et la valorisation de la matière première existante qui ne demande qu’à trouver une seconde vie », conclut Yves Laurent, dirigeant de Nodus Factory. La boucle vertueuse de l'économie circulaire sera ainsi bouclée.