Paris et Ile-de-France | Thème Relation client 
Le 25/10/21

« Je ne suis pas là pour vendre des produits mais pour gagner une relation » 

Fatoumata Diallo, 28 ans, est conseillère professionnel à l’agence de Rosny-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Elle pratiquait le volley-ball en banlieue parisienne quand elle a passé les entretiens en 2018 avec l’Agence pour l’éducation par le sport pour rejoindre le Crédit Agricole d’Ile-de-France.

Fatoumata-sport
© DR.

« Je fais partie des premiers candidats à avoir intégré un cursus bancaire via l’Agence pour l’éducation par le sport (Apels). C’était le 2 janvier 2018 avec le Bac en poche et, surtout, mon enthousiasme. Je pratiquais le volley-ball depuis l’âge de 17 ans au sein d’une association en banlieue parisienne quand mon entraîneur m’a parlé de ce programme. Au départ, je ne voyais pas trop le lien entre le sport et la banque et puis, comme j’aime les challenges et que je suis d’une nature plutôt curieuse, j’ai dit bingo ! Pour la petite histoire, à l’âge de 20 ans, je montais ma propre entreprise : un institut de beauté spécialisé dans les extensions pour cheveux. Trois ans plus tard, je fermais boutique et je passais mon Bac.

Je souhaite à tout le monde d'être accompagné de la sorte

En guise d’entretien préalable, les conseillers de l’Apels nous ont proposés un match de rugby. Je ne m’étais jamais adonné à ce sport très physique et clairement, ils cherchaient à tester notre capacité à nous dépasser. J’ai adoré ça ! C’était nouveau, c’était intense et je me suis prise au jeu avec beaucoup de joie. Quelques jours plus tard, j’intégrais le programme et le Crédit Agricole d'Île-de-France à l'agence de Livry-Gargan (93). J’ai découvert et appris le métier grâce à mon tuteur, ou plutôt, devrais-je dire, mon mentor. Quand je parle de lui, j’ai beaucoup d’émotion. Je souhaite à tout le monde d’être accompagné de la sorte, il a été d’une grande écoute et d’une patience infinie. Et surtout, il a toujours cru en moi.

Mon vœu s'est exaucé

Aujourd’hui, le hasard de l’histoire me fait sourire car au tout début de ma formation de conseiller en agence, avant d’accéder à la fonction de conseiller clientèle – fonction que j’ai occupée pendant deux ans et 4 mois -, j’avais déclaré dans une interview que j’aimerais beaucoup devenir conseiller professionnel à court ou moyen terme. Mon vœu s’est exaucé car c’est exactement le contrat que j’ai signé il y a un mois. Ça me plait totalement et je suis plutôt satisfaite car je n’ai pas compté les heures passées à réviser mes fiches le soir à la maison. Les valeurs du sport m’accompagnent au quotidien, notamment l’esprit d’équipe : ma porte est toujours ouverte pour mes collègues. Et sans orgueil, je pense avoir insufflé une ambiance bon enfant ici, où l’esprit de compétition est toujours présent mais à des fins collectives. Je ne regarde pas mes résultats mais ceux de l’agence.

Casser l’image du banquier austère

Ma nature joyeuse et très positive a contribué à casser l’image du banquier austère qu’avaient certains de nos clients. J’ai toujours cultivé la proximité en me livrant aussi de temps en temps, avec les limites que le métier m’impose bien sûr. Je ne suis pas là pour vendre des produits, je suis là pour gagner une relation. Je reste moi-même, authentique et sincère et je fais toujours le maximum pour mes clients. Enfin, je ne compte pas m’arrêter là : l’année prochaine, j’envisage de m’inscrire au Master pro avec l’Ifcam (l’Université du groupe Crédit Agricole). J’aimerais aussi un jour devenir formatrice car j’adore transmettre. Quand je vois de nouveaux collaborateurs arriver, je me revois il y a trois ans. Déjà… »

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.