Caisses régionales | Thème Développement économique 
Le 19/02/21

Le Domaine des Coteaux s’associe au groupe Innatis 

Le Domaine des Coteaux, producteur et distributeur de fruits d’été à noyaux près de Nîmes, client du Crédit Agricole du Languedoc et le groupe Innatis, producteur de pommes et client du Crédit Agricole Anjou-Maine, se rapprochent pour développer leurs activités. Une opération conseillée par les équipes de Sodica Corporate Finance, experts en fusions-acquisitions.

LeDomaineDesCoteaux
Le Domaine des Coteaux, client du Crédit Agricole, produit plus de 6000 tonnes de fruits par an. ©DR.

Seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin. Ce proverbe condense en une phrase l’essentiel du principe d’intelligence collective qui a permis à des entités du groupe Crédit Agricole* de mener une belle opération de rapprochement en faveur de deux entreprises productrices de fruits.
Fin 2018, Nathalie Bonnet, à la tête du Domaine des Côteaux près de Nîmes, fait savoir qu’elle souhaite impulser une nouvelle dynamique à son entreprise en s’associant avec un acteur solide du marché. Le Crédit Agricole du Languedoc, en lien avec la dirigeante, prévient les équipes de Sodica CF, spécialisées dans les fusions-acquisitions. Quelques jours plus tard, le rendez-vous est pris entre Serge Jamgotchian et Adrien Pedron, chez Sodica CF et Nathalie Bonnet, dirigeante de l’entreprise depuis 2007. « Elle cherchait à la fois à assurer la « la pérennité et le développement de l’entreprise, tout en lui permettant de sécuriser son patrimoine professionnel, sachant que ses enfants ne reprendraient pas l’activité »,expliquent-ils.

Une production de plus de 6 000 tonnes

Depuis sa création en 1989 par Robert Bonnet, père de l’actuelle dirigeante, l’entreprise familiale, spécialisée dans les fruits, majoritairement à noyaux (cerises, pêches, nectarines, abricots et kiwis), s’est progressivement étendue. Aujourd’hui, elle produit près de 6 000 tonnes de fruits par an sur ses 240 hectares de vergers. Nathalie Bonnet a aussi développé une activité de négoce pour répondre aux besoins de ses clients historiques de la grande distribution. A ce jour, elle distribue au total près de 13 000 tonnes de fruits et génère un chiffre d’affaires de près de 25 M€.

Innatis, leader du marché

« Nous avons étudié avec elle différentes pistes industrielles et financières, nous l’avons accompagnée, jusqu’à son rapprochement, fin 2020, avec Innatis, client de la Caisse Anjou-Maine, avec qui elle partage beaucoup de valeurs », affirme-ton chez Sodica CF. 

Issu d’une entreprise familiale de production de pommes en Anjou créée en 1954, Innatis est devenu l’un des leaders français du secteur. Le Groupe basé à Ecouflant en région Pays-de-Loire, s’est développé en intégrant des vergers, des sociétés de stockage, de conditionnement, de commercialisation et de recherche dans plusieurs régions de France et dans le monde. « Notre esprit pionnier, nos savoir-faire expert, et l’attention particulière que nous portons à la nature nous rassemble et c’est pourquoi cette collaboration prend tout son sens », a déclaré Marc Rauffet, président du groupe Innatis.

Diversifier les activités

Cette opération permettra à la structure de diversifier ses activités en intégrant une entreprise qui a évolué et a su s’adapter avec agilité au fil des années avec la volonté de rester à l’écoute de ses clients pour mieux répondre à leurs attentes.« Le renouvellement est au cœur de notre démarche commune et cette collaboration nous permettra de mutualiser nos forces pour moderniser et pérenniser nos cultures », a déclaré Nathalie Bonnet qui continuera de présider et de diriger le Domaine des Coteaux, et cerise sur l’opération… participera au conseil stratégique d’Innatis.

 

* SODICA Corporate Finance a conseillé les actionnaires familiaux du Domaine des Coteaux, client de la Caisse régionale du Languedoc, dans le cadre d’un processus concurrentiel. La Caisse régionale de l’Anjou et du Maine a conduit le financement de l’opération en tant que chef de file, financement auquel LCL a également participé.