Crédit Agricole


Pyrénées Gascogne | Thème Innovation 
Le 31/07/20

LTU Tech, vers une technologie de reconnaissance d’images souveraine en Europe 

Pionnier européen de la reconnaissance digitale d’images et d’objets, LTU Tech accélère sa croissance grâce à une première levée de fonds fin avril de 4,5 millions d’euros, à laquelle a participé le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne (fonds Grand Sud Ouest Capital et Pyrénées Gascogne Développement).

LTU EQUIPE-web
L'équipe de LTU Tech. © LTU Tech

« Les images constituent un nouvel actif pour les entreprises et les organisations. Grâce à nos algorithmes, nous sommes capables de reconnaître, d’organiser, d’authentifier ces images afin de les valoriser et de les monétiser. Le machine learning est à la base d’usages nouveaux et permet de concevoir des  expériences utilisateurs inédites », explique Olivier Gravet, co-dirigeant de LTU Tech. Née de la fusion en 2018 de trois start-up, LTU Tech développe une plateforme de vision par ordinateur qui génère une signature unique basée sur les caractéristiques visuelles d’une image ou d’un objet, à la manière d’une carte d’identité.

Un savoir-faire unique aux applications multiples

La start-up parisienne compte actuellement 13 collaborateurs. Elle vise plusieurs secteurs dans lesquels sa solution de reconnaissance d’images trouve des applications pertinentes : les agences gouvernementales travaillant dans le domaine de l’investigation (Gendarmerie nationale, les douanes, Interpol, etc.), les marques soucieuses de protéger leurs données sensibles et de rendre leurs emballages interactifs, les éditeurs d’ouvrages scolaires et les organismes de formation désireux de faciliter l’accès à leurs contenus, le secteur de la santé et les laboratoires souhaitant améliorer l’analyse d’images médicales… « Nous sommes également un soutien précieux pour l’industrie pharmaceutique et le secteur du luxe, victimes de produits contrefaits vendus illicitement sur Internet », précise le dirigeant.

Garantir la souveraineté des données

Le chiffre d’affaires d’1,1 million d’euros de la start-up en 2019, réalisé pour près de la moitié à l’étranger, possède un potentiel de croissance important. D’autant que LTU Tech s’attache depuis un an à décliner ses algorithmes à la reconnaissance d’objets. « Tout l’enjeu est de conserver notre avance technologique et de la rendre accessible au plus grand nombre d’entreprises françaises et européennes en leur garantissant la confidentialité des données », souligne Olivier Gravet.

Pour y parvenir, l’entreprise envisage un plan de recrutement ambitieux (45 collaborateurs d’ici fin 2021) et a sollicité un quatuor d’investisseurs pour lever 4,5 millions d’euros. Deux fonds régionaux du Crédit Agricole, Pyrénées Gascogne Développement et Grand Sud Ouest Capital, y participent. « Avec mon associé, nous sommes personnellement attachés à la côte basque. Nous étudions la possibilité d’y implanter une partie de nos effectifs et de rejoindre le Village by CAPG de Biarritz », justifie le dirigeant.