Loire Haute-Loire | Thème Développement durable 
Le 06/07/20

Lactips industrialise son bioplastique 

Lactips fabrique des bioplastiques biosourcés, biodégradables et hydrosolubles. Grâce à une récente levée de fonds de 13 millions d’euros, la start-up, accompagnée par le Village by CA Loire Haute-Loire et la structure d'investissement en fonds propres CA LHL Capital Innovation, va accélérer sa croissance.

lactips-web
Lactips développe, fabrique et commercialise l’unique polymère sans plastique. © Lactips.

Créée en 2014, Lactips franchit un cap majeur dans la production à grande échelle de son invention : un plastique d’origine naturelle qui utilise comme matière première la caséine, une protéine de lait. Cette alternative innovante aux plastiques industriels répond aux enjeux sociétaux et environnementaux actuels de pollution des océans et d’accumulation des déchets dans la nature. « Nous produisons des films d’emballage entièrement biodégradables et compostables, jusqu’à présent pour des applications non comestibles (détergents, tablettes de lave-vaisselle, etc.) », précise Marie-Hélène Gramatikoff, cofondatrice de Lactips.

Des actionnaires de premier plan

La start-up de quelque cinquante salariés, qui avait déjà levé 1,2 million d’euros en 2012 et 3,7 millions d’euros en 2018, vient de clôturer une nouvelle augmentation de capital de 13 millions d’euros auprès du fonds SPI*, géré par Bpifrance, et Diamond Edge Ventures, le fonds d’investissement dans l’innovation de Mitsubishi Chemical Holdings Corporation.

Accélérés au Village by CA Loire Haute-Loire depuis 2018, les dirigeants de Lactips ont également tenu à ce que le fonds Crédit Agricole Loire Haute-Loire Capital Innovation, investisseur institutionnel de Lactips, ait une part dans l’opération. « Il nous accompagne depuis toujours dans nos projets de financement. Ensemble, nous avons su construire une relation basée sur la confiance réciproque, un facteur clé de succès », confie la cofondatrice.

Passer au stade de l’industrialisation

Cette troisième levée de fonds offre de nouvelles perspectives de croissance à la start-up. « Elle va nous permettre d’accélérer le développement de nouveaux produits et d’investir dans une nouvelle usine de production pour proposer une offre plus large d’emballages biosourcés à de nouveaux marchés, tels que l’agroalimentaire et le bâtiment », indique Marie-Hélène Gramatikoff.

Implantée dans la Vallée du Gier (près de Saint-Étienne) sur un site de 2 500 m2, l’usine verra le jour en 2021, avec une montée en puissance progressive des lignes de production jusqu’en 2025. « La création de nouveaux postes (R&D, opérations commerciales, industrialisation et production, supports) contribuera à la revitalisation du territoire », souligne la co-fondatrice. 

* Fonds de sociétés de projets Industriels, financé par le Programme d’investissement d’avenir (PIA) mis en place par l'État.

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.