Crédit Agricole


Atlantique Vendée | Thème Coopération et mutualisme 
Le 18/05/20

En Vendée, une calèche pour emmener les enfants à l’école 

Le 11 mai dernier, jour du déconfinement, les enfants de Bouillé-Courdault (Vendée) ont retrouvé leur navette hippomobile pour aller en classe. Cette initiative écologique, lancée à la rentrée 2019, transforme l’expérience du ramassage scolaire et devient un facteur d’attractivité pour la commune.

Hippomobile
L'hippomobile de Bouillé-Courdault de sortie avant le confinement. © DR

Lundi, fin d’après-midi. A l’entrée de Bouillé-Courdault (Vendée), Charles et Juliette ne manqueraient le spectacle pour rien au monde. Accoudés au rebord de leur fenêtre, les deux retraités tendent l’oreille. D’abord, le bruit des sabots, puis les chants des enfants...

Tania, la jument mascotte des enfants

Depuis lundi 11 mai, la navette hippomobile a repris du service et ramène les écoliers chez eux en traversant le village, pour le plus grand plaisir de petits et grands. Avant la crise sanitaire, derrière Tania, la jument de trait (postier breton), la calèche transportait jusqu’à vingt enfants, assis sur deux longues banquettes. Si l’attelage a été remisé et l’animal mis au pré le temps du confinement, tous deux ont repris le chemin des écoliers, transportant une petite demi-douzaine d’enfants en respectant les règles de distance physique à son bord.

Le projet est né à la rentrée 2019, à la suite de la rupture du rapprochement pédagogique intercommunal entre Oulmes et Bouillé-Courdault. Redessinée, la carte scolaire ne prévoit alors qu’une école unique sur la commune de Bouillé-Courdault. Pour assurer le transport scolaire entre les deux bourgs jusqu’à l’école, la mairie a préféré opter pour ce moyen de transport à la fois ludique et écologique. « Mes garçons n’ont jamais été aussi heureux d’aller à l’école, souligne Vanessa Naudon, une maman du village. Pas question pour eux de faire le trajet autrement qu’avec la calèche ! »

Une animation équestre pour les touristes

La Caisse locale de Benet et le Crédit Agricole Atlantique Vendée ont fait un don financier pour contribuer à la viabilité du projet. « Le projet est à la fois novateur et différent des autres actions accompagnées par le Crédit Agricole, souligne Géraldine Béal-Bouteiller, secrétaire de la Caisse locale. Il contribue à créer du lien social sur le territoire, sans oublier une dimension économique. La navette hippomobile contribue à faire vivre le centre équestre local ; hors période scolaire, elle pourra être utilisée pour proposer des circuits découvertes aux vacanciers de cinq gîtes qui vont bientôt ouvrir au cœur du village ».