Crédit Agricole


Côtes-d'Armor | Thème Agriculture 
Le 27/04/20

En Bretagne, l’ostréiculture récompensée 

Dans les Côtes d’Armor, des ostréiculteurs font le pari de la qualité. Une ambition récompensée cette année encore au Salon de l’Agriculture.

paimpol-fraicheur
Benoît Chaumard a fait le choix de ne cultiver que 120 tonnes d’huîtres pour plus de qualité. © DR

Le chaland approche à petite vitesse des bancs d’huîtres. Le bourdonnement du moteur est presque couvert par le bruit des vagues. A plusieurs centaines de mètres du rivage, Benoît Chaumard vient retourner les poches de précieux mollusques. « Ici, les huîtres s’épanouissent en eaux profondes. La biodiversité de ce milieu marin est plus riche en aliments pour elles, c’est ce qui leur donne ce goût si particulier. »

Médaille d'or au Concours général agricole

Installé à Lézardrieux (Côtes d’Armor), l’ostréiculteur a pris la suite de son père, qui avait lancé l’activité en 1980. « Tout gamin, je l’accompagnais sur les parcs à marée basse, où je jouais avec les crabes et les crevettes dans les flaques », se souvient-il en souriant. Plus tard, Benoît Chaumard passe un Master en biologie marine appliquée aux ressources vivantes en aquaculture. « Je voulais tout connaître de l’huître et de son environnement avant de me lancer à mon tour. »

Le père a transmis à son fils l’exigence de la qualité qu’une médaille d’or au Concours général du Salon de l’Agriculture a récompensé, après une médaille d’argent en 2019. « Pour obtenir des huîtres parfaites, il faut composer avec de nombreux paramètres, explique Benoît Chaumard : jouer avec le phénomène des marées, séparer les huîtres opportunistes des autres, varier entre les fonds sablonneux et ceux enherbés... »

Comme Benoît Chaumard, les ostréiculteurs de la Ferme Marine Paimpolaise, les Coquillages du Sillon et l’EARL Le Hoguillard-Nicolas ont aussi été distingués au Salon de l’Agriculture en février.