Crédit Agricole


Atlantique Vendée | Thème Développement durable 
Le 27/01/20

Saint-Joachim : en route vers l’autonomie énergétique 

La future maison de santé de Saint-Joachim, ville de quelque 4 000 habitants près de Saint-Nazaire, ouvrira ses portes début 2021. Sa toiture sera entièrement recouverte de panneaux solaires. Ce projet financé par le Crédit Agricole Atlantique Vendée s’inscrit dans une démarche globale d'autoconsommation énergétique.

villedesaintJoachim
Ville de Saint-Joachim vue du ciel. © Mairie de Saint-Joachim.

Quatre médecins, un centre de soins infirmiers, une ostéopathe et une psychologue seront les futurs locataires de la maison de santé de Saint-Joachim, dont le chantier démarrera dans quelques mois. « Nous avons initié ce projet en 2015 pour réunir en un seul lieu plusieurs professionnels de santé et lutter contre la désertification médicale », déclare Marie-Anne Halgand, maire de Saint-Joachim. Mais pas seulement. 

Des panneaux solaires aérovoltaïques

La toiture de la maison de santé sera, comme celle de la salle associative inaugurée en mai dernier, entièrement recouverte de panneaux solaires photovoltaïques et thermiques. Cette technologie novatrice, dite « aérovoltaïque », permet de produire de l’électricité, mais également de chauffer le bâtiment en hiver et de le rafraîchir l’été. « Notre ambition est d’investir sans augmenter l’impôt, en réduisant notre dette et notre facture énergétique », explique le maire.

Une ville pionnière en matière d’autoconsommation énergétique

Un défi que Saint-Joachim a su relever en s’engageant dès 2010 dans une démarche écologique. « Grâce au soutien du Crédit Agricole Atlantique Vendée, qui nous accompagne depuis toujours, huit de nos bâtiments communaux sont équipés de panneaux photovoltaïques. Ces installations nous permettent de produire 22 % (2 millions de kWh/an) de notre consommation d’électricité », indique Marie-Anne Halgand. Cette production devrait être démultipliée avec la construction de la maison de santé, financée elle aussi grâce au prêt consenti par le Crédit Agricole Atlantique Vendée (800 000 euros).

Devenue aujourd’hui une référence au niveau régional et national en matière de production d’énergie renouvelable, la ville expérimente une solution de stockage d’énergie avec la société Sylfen pour pouvoir la redistribuer selon les besoins sur le territoire communal. Elle fait aussi partie des sites pilotes en France engagés depuis trois ans dans une démarche globale destinée à fonctionner en parfaite autonomie.