Crédit Agricole


Normandie-Seine | Thème Coopération et mutualisme 
Le 15/11/19

Un lieu pour lutter contre la fracture numérique 

Le Crédit Agricole de Normandie-Seine, grâce à l’initiative de la Caisse locale de Thiberville (Eure), a ouvert un Espace numérique citoyen en avril 2019. Objectif : donner la possibilité à tous d’accéder aux téléservices, désormais incontournables dans la relation avec l’administration et les grandes institutions.

Normandie-Seine-fracture-numerique
Des administrateurs ou retraités du Crédit Agricole de Normandie-Seine animent bénévolement l'Espace numérique citoyen. © DR

C’est un espace plutôt cosy, avec fauteuils et canapé. Dans un coin, une table avec un ordinateur et une imprimante. Ouvert en avril 2019 et inauguré fin septembre, l’Espace numérique citoyen imaginé par la Caisse locale de Thiberville ne désemplit pas chaque jeudi après-midi.

« Nous sommes dans une zone rurale où la digitalisation des échanges avec un grand nombre de services de l’État est encore perçue comme quelque chose de lointain, réservé aux grandes métropoles, constate Antonella Joly, directrice de l’agence et secrétaire de la Caisse locale. Acteur du développement des territoires, le Crédit Agricole doit contribuer à faciliter cet accès au numérique des personnes qui en sont éloignées. »

Le projet a été mûrement réfléchi dans le cadre d’un groupe de travail au sein de la Caisse régionale de Normandie-Seine, sur la thématique de l’agence bancaire étendue. « Si tout le monde entre par la même porte dans l’agence, l’Espace numérique citoyen fonctionne indépendamment, précise la secrétaire de la Caisse locale. Que l’on soit client ou pas du Crédit Agricole, on peut librement accéder au lieu. »

Un dispositif appelé à se généraliser en Haute-Normandie

A tour de rôle, une vingtaine de bénévoles (anciens ou actuels administrateurs, collaborateurs à la retraite) accueillent et accompagnent les particuliers dans leurs démarches. « Cela peut être une demande de carte grise, une déclaration d’impôts ou tout simplement un document à imprimer », détaille Véronique Verkinder, jeune retraitée du Crédit Agricole et volontaire pour animer l’espace.

« Nous allons faire un premier bilan du fonctionnement début décembre avec tous les bénévoles, conclut Antonella Joly. Outre l’adoption d’un planning pour 2020, nous verrons également comment impliquer plus encore les associations locales, qui ont leur rôle à jouer. Enfin, ce dispositif va essaimer dans les autres secteurs couverts par le Crédit Agricole de Normandie-Seine. »